Ziguinchor : Quand les mines éloignent le Sénégal du respect de la convention d’Ottawa

SOCIÉTÉ-La découverte le 4 juin d’une mine anti char, l’explosion le 7 d’une autre mine antipersonnel à Bissine Albondy et les 1 million deux cent mille mètres carrés de terre infestées par ces engins de la mort suffisent pour inviter le gouvernement du Sénégal et ses partenaires à plus d’engagement dans la mise en œuvre des stratégies devant permettre au pays de répondre positivement à l’exigence de la convention d’Ottawa.

GMS /  Cheikh Tidiane Cissé ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *