Ziguinchor : 4 sur 20 femmes qui accouchent ont une fistule obstétricale non traitée

SOCIÉTÉCe sont des milliers de cas qui sont recensés par ans dans l’espace de la CEDEAO. Notre pays compte chaque des centaines de cas, en général de très jeunes adolescentes victimes soit de grossesses précoces ou de mariages précoces des fois sans leur consentement et de mutilation génitale. 

Dans la région de Ziguinchor, sur une vingtaine de femmes qui donnent la vie, quatre sont victime de cette terreur silencieuse. Des séances de sensibilisation sont organisées dans des localités de la région dans le cadre de la lutte pour éradiquer ce fléau. La semaine dernière, l’activité pilotée par la plateforme des femmes pour la paix en Casamance s’est tenue au quartier Kandialang 1 dans la commune de Ziguinchor.

 GMS / Amady Khalilou Diémé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *