UASZ : Passation de service/ le professeur Kourfia Kéba Diawara cède le témoin au Pr. Mamadou Badji

EDUCATION-Ce jeudi,  le nouvel amphithéâtre  baptisé Amadou Tidiane Ba de la jeune université de Ziguinchor a abrité  la cérémonie de passation de service entre le Professeur Kourfia Kéba Diawara, Recteur sortant, et le Professeur Mamadou Badji, Recteur entrant. Amadou Abdoul Sow directeur général de l’enseignement supérieur et représentant du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a présidé la cérémonie devant plusieurs personnes dont des autorités et autres universitaires.

L’engagement et la détermination du Recteur sortant en faveur  « d’une université qui marche, d’une université d’excellence » était au cœur des discours qui se sont succédé. Ce dernier dans son propos a félicité son remplaçant non sans exprimer toute sa confiance en lui pour la poursuite de la mission qui est de faire de la jeune institution un véritable pôle d’excellence.

Il a aussi rassuré le professeur Mamadou Badji de la disponibilité, de la loyauté institutionnelle des Directeurs d’UFR et de l’administration pour relever les défis dans la montée en puissance de l’université Assane Seck.

Il l’a surtout encouragé pour sa nouvelle mission tout en exhortant l’ensemble des membres de la communauté universitaire à l’unité et à la cohésion pour la réalisation des ambitions de l’Université.

Le professeur Mamadou Badji, doyen de la faculté des sciences juridiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et recteur entrant de l’UASZ s’est d’abord réjoui de la confiance portée sur sa personne pour diriger cette institution. Avec émotion, il a rendu un vibrant hommage à Feu Omar Lamine Badji, une référence a-t-il semblé soutenir non sans marquer une petite pause.

Le natif du village de Sindian localité du département de Bignona et jeune frère justement de l’ancien président du conseil régional de Ziguinchor pense que les défis qui l’attendent dans sa nouvelle mission sont nombreux et difficiles. Néanmoins, il compte sur une collaboration forte et sincère de toute la communauté universitaire pour relever ces défis. ‘’Je serai pour ma part un recteur attentif, un recteur ouvert pour la bonne marche de l’université… Mon ambition est d’être un chef d’orchestre…’’ a-t-il souligné devant la forte assistance. Le monde ne nous attend pas mais le travail nous attend a-t-il juste lancé comme message pour conclure.

GMS/ Amady Khalilou Diémé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *