Porto-OM : le naufrage des Marseillais

SPORT-On annonçait un Porto encore en rodage, mais il a tout mieux fait que l’OM, ce qui n’était pas très difficile, certes. Devant le peu de rythme adverse, la défense a géré sans trop de soucis, même si Sarr, bon par ailleurs, a provoqué un penalty sur Thauvin, manqué par Payet (10e).

Marchesin, plutôt rassurant sur quelques ballons aériens, n’a pas vu le moindre tir cadré. Dans un 4-4-2 à plat, Uribe avait souvent un coup d’avance au milieu de terrain, et Sergio Oliveira une activité précieuse doublée d’un sang-froid certain au moment de transformer le penalty du 2-0 (28e). C’est en attaque que les Portugais ont été les plus incisifs, agressifs et efficaces d’entrée, à l’affût du moindre relâchement, à l’image de l’insaisissable Corona, qui s’est occupé de beaucoup de choses. Adroit, vif, intelligent, il a fini le match avec le joli bilan de deux passes décisives et un penalty provoqué. Devant, Diaz a vu son bon match récompensé par un but et Marega, qui a ouvert le score (4e), a énormément gêné la charnière marseillaise pendant toute la rencontre.  LIRE LA SUITE

GMS /www.lequipe.fr/Football

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *