PANIQUE À BIGNONA : 7 enseignants de retour de Dakar testés positifs au coronavirus

SOCIÉTÉ-Sept enseignants de retour de Dakar pour la reprise des cours ont été testés positifs au coronavirus, le district sanitaire de Diouloulou en a enregistré un (1), le district sanitaire de Thionck Essyl deux (2), donc 1 cas à Mlomp, 1 cas à Djégoune et le district de Bignona se taille la part du lion avec quatre identifiés à Sindian (2), Oulampane (1) et Niandane dans les kalounayes (1). C’est l’angoisse et la méfiance qui ont pris le dessus dans le département de Bignona jusque-là pas assez touché par la pandémie.

Les classes resteront encore fermées jusqu’à nouvel ordre au Sénégal pour raison de contamination d’enseignants au coronavirus dans la région de Ziguinchor. Parmi ces cas notés dans le communiqué du ministère de l’éducation nationale, 7 sont identifiés dans le département de  Bignona jusqu’ici relativement épargné par cette pandémie. Cette nouvelle qui est tombée au milieu de la nuit du Lundi au Mardi a assommé tout un département quand, au réveil, l’on annonce qu’il y a des cas localisés à Bignona. Autorités administratives, éducatives et sanitaires ainsi que les enseignants et les élèves, ont reçu l’information qui a retentit comme un coup de tonnerre vu les efforts consentis dans ce plus gros département de la région de Ziguinchor pour endiguer toute propagation du virus dans le Fogny. Malheureusement, la mesure controversée du gouvernement de faire reprendre les cours est venu anéantir l’espoir que les enfants avaient, en fin, de pouvoir sortir de leur maison mais aussi de pouvoir continuer leurs études.

Malheureusement, ils vont devoir attendre encore jusqu’à quand ? Personne de sait et pourtant, le Préfet de Bignona, le Président du conseil départemental ainsi que tous les maires avaient déjà investi beaucoup de moyens pour que la reprise soit effective et sûre.

Cependant, il faut relever le mérite des autorités administratives et scolaires de la région qui avaient pris la mesure de faire des tests à tous les enseignants qui reviennent d’ailleurs notamment des zones fortement touchées par la pandémie et c’est cette décision qui vient de sauver le Sénégal d’une catastrophe si les cours avaient démarré. Malheureusement, il faut aussi le signaler, cette opération de test des enseignants aurait été stoppée par le niveau central de sorte que les enseignants venus dans le dernier convoi n’ont pas été prélevés, seulement 117 prélèvements ont été faits sur plus de 300 qui sont arrivés à Bignona et c’est là où réside l’autre équation. Les cas positifs ont tous été isolés mais sur le terrain, le traçage des contacts a démarré et se poursuit.

GMS/Lamine Badiane

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *