Négociation de paix : La question d’indépendance non prise en charge dans le document

SOCIETE- La Casamance est prête et ne manque point d’arguments à mettre sur la table des négociations avec l’état du Sénégal. C’est le point de vue du doyen Atab Bodian membre du collectif des cadres casamançais et du groupe de réflexion pour la paix en Casamance. Ce patriarche révèle qu’un document de pas moins de 500 pages est déjà élaboré sur commande de l’abbé Augustin Diamacoune Senghor, autour des questions à prendre en charge dans les négociations de paix sauf que la question d’indépendance n’y figure pas.

GMS /  Cheikh Tidiane Cissé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *