Mutilations Génitales féminines : La DESPS à l’assaut des poches de résistance

SOCIÉTE-La direction de l’éducation surveillée et de la protection sociale est plus que jamais déterminée à prendre le taureau par les cornes pour une application effective de la loi interdisant les mutilations génitales féminines sur toute l’étendue du territoire nationale. La région de Ziguinchor, une des 5 zones de résistance a vu ses acteurs de la protection de l’enfant engager 72 heures de réflexion autour de l’application de cette loi qui date de janvier 2019.

GMS / Cheikh Tidiane Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *