Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO décident de lever les sanctions sur le Mali

INTERNATIONALE-A la suite du coup d’état militaire au Mali, le 18 Août 2020, les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avaient décidé de prendre des sanctions contre le Mali. Depuis ce jour, les choses ont beaucoup évolué à Bamako conformément aux exigences de l’institution sous régionale. Le dernier acte posé par Bamako est la nomination depuis hier des membres du gouvernement de la transition.

Compte de tous ces efforts pour une bonne marche de la transition, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO décident enfin de lever les sanctions sur le Mali dans une déclaration dont voici la teneur.

Déclaration des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur le Mali

Conformément aux dispositions du Protocole Additionnel sur la Démocratie et la bonne Gouvernance de 2001, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont pris d’importantes décisions lors des Sommets Extraordinaires des 20 et 28 août 2020 suite au coup d’Etat militaire du 18 août au Mali. ce coup a entrainé l’arrestation du Président de la République démocratiquement élu en 2018, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, ainsi que des membres du gouvernement malien et d’autres officiels. Conformément aux dispositions des protocoles communautaires, des sanctions ont été imposées au Mali.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont noté que ce coup d’Etat est intervenu dans un contexte d’une crise sociopolitique déclenchée à l’issue des élections législatives de mars-avril 2020. Cette crise a pris la forme de manifestations, parfois violentes, organisées par certains acteurs politiques, membres d’associations religieuses et d’organisations de la société civile.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont exigé la libération immédiate de S.E.M. Ibrahim Boubacar Kéita et lui ont souhaité un prompt rétablissement après sa sortie du pays.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont tenu un mini-Sommet à Accra le 15 septembre 2020 et à cette occasion ils ont rencontré les responsables militaires du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP). Cette rencontre visait à finaliser le schéma de la Transition politique, conformément aux décisions prises par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO lors de son Sommet Extraordinaire par visioconférence le 28 août

2020 et par son 57ème Sommet Ordinaire tenu le 7 septembre 2020, à Niamey, République du Niger. LIRE LA SUITE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *