LEGISLATIVES 2017 : Occasion ratée pour la valorisation des langues nationales dans leur diversité

Kocc Barma et Molliere sont les absents les plus présents dans les législatives de juillet 2017. Sur 47 listes, 14 ont puisé leur nom du français ; les autres ayant fait appel au wolof au détriment des autres langues nationales.

(Voir la vidéo)

GMS / Cheikh Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *