Dernier hommage  rendu à Malamine Bodian de sud FM Ziguinchor

NÉCROLOGIEDécédé ce samedi 05 septembre à l’hôpital régional de Ziguinchor Malamine Bodian de sud FM Ziguinchor a été inhumé ce dimanche 06 septembre à Ziguinchor. La presse locale venue en masse   a loué son sens professionnel du travail.La direction de sud FM a décidé de baptiser son studio de Ziguinchor à son nom.

STUDIO MALAMINE BODIAN

Le studio de Sud FM Ziguinchor s’appelle désormais « studio Malamine Bodian » du nom du disparu. L’information a été donnée ce 06 septembre 2020 par Ignace Ndéye, chef de la station régionale de Ziguinchor, à l’occasion de la cérémonie d’inhumation du désormais feu Malamine Bodian.

Témoignage de la presse locale

Prenant la parole, le chef de la station régionale a apporté des témoignages sur le disparu

« Un confrère très engagé, un professionnel très humble avec un sens élevé du partage, un  élément de sud FM depuis ses débuts ». Même témoignages de la part de ses compagnons de longues dates à l’image d’Ibrahima Gassama qui a cheminé depuis longtemps avec le disparu. Présent à cette cérémonie d’inhumation tenue à Ziguinchor au quartier Djirigno où se trouve la  famille mortuaire, Ibrahima  Gassama actuellement directeur  général de la station de zig FM, a loué les qualités de l’homme.  » C’est avec lui que nous avons démarré sud FM Ziguinchor, on a cheminé depuis le temps du conflit .Malamine Bodian était un confère très digne, il est un élément très digne de sud Fm. Peu importe la conjoncture je ne l’ai jamais vu tendre la main à qui que ce soit. C’est une référence pour la corporation « . A-t-il laissé entendre devant l’assistance.

Les témoignages sont aussi unanimes aussi bien du côté du village natal du disparu à savoir #Tendimane, que sur ses voisins de Ziguinchor sans oublier ses auditeurs. Le défunt était surtout connu à travers les émissions culturelles, sportives entre autres qu’il animait au niveau local.

Dans une ambiance triste le défunt été accompagné à sa dernière demeure au Cimetière  de Kanténe.

Il s’en va laissant derrière lui une famille éplorée de deux garçons majeurs et une fille.

 

GMS / I.P.D

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *