COVID-19 :La situation se complique davantage à Dakar ou le respect des mesures barrières est devenu une obligation

SOCIÉTÉ: Les conséquences néfastes des déplacements de région en région lors de la fête de Tabaski 2020, célébrée le vendredi 31 juillet dernier, marquée par la pandémie du coronavirus, commencent à se faire sentir. Une semaine après, c’est l’explosion des cas issus de la transmission communautaires. De 59 samedi, le nombre passe à 113 ce dimanche 9 août et Dakar reste l’épicentre de la maladie avec 63 cas, suivi de Thiès qui comptabilise 19 cas ce dimanche. 

Le port du masque, qui était pourtant obligatoire malgré la levée du couvre-feu, est rendu de nouveau obligatoire dans les services de l’administration publique et privée, dans les commerces et les transports. Dans la capitale Sénégalaise, le respect de cette mesure barrière est palpable. Les plages sont sous surveillance sécuritaire pour stopper la vieille habitude des habitants de la ville avec la chaleur suffocante qui les assomme ces derniers jours.   Le  regain de cas de Covid-19 né du relâchement des Sénégalais inquiète véritablement les autorités au plus haut niveau.

Le chef de l’état n’a-t-il pas menacé de ramener l’état d’urgence pour casser le rythme de contaminations ces dernier. Le président de la République qui s’exprimait à l’occasion d’un Conseil présidentiel tenu au Palais, n’exclut pas de recourir à des états urgences localisés si la situation perdure.

Suite à la déclaration du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique Aly Ngouille Ndiaye sur les nouvelles mesures prises dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le gouverneur de la région de Dakar, Al Hassan Sall a sorti un communiqué pour mettre en application ces mesures. Il annonce la fermeture des bars, discothèques et autres salles de spectacle pour une durée de trois mois. Aussi, seront suspendues les autorisations de faire de la musique, des chants et danses dans les débits de boissons jusqu’à nouvel ordre.

Il informe aussi de l’institution d’un contrôle systématique du respect des mesures barrière en particulier dans les restaurants, la présence systématique des forces de sécurité au niveau des plages et espaces publics.

Aussi, le contrôle du respect du port obligatoire du masque dans les services publics et privés sera renforcé dans les lieux de commerce et dans les moyens de transport par les forces de sécurité.

Dans cette note, le gouverneur appelle également les Dakarois à la collaboration pour le respect strict des mesures prises par l’autorité.

A ce jour, le Sénégal compte 11 175 cas confirmés, dont  7352 guéris,  232 décédés, et donc 3.590 malades sous traitement.

GMS/ Amady Khalilou Diémé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *