Accident par mine en Casamance : Le CNAMS rompt le silence sur le retour précipité des populations déplacées

SOCIÉTÉ-L’accident par mine enregistré le week-end dernier dans la zone de Bidialoum et Bissine ayant occasionné une victime dans le rang des militaires a suscité la réaction du centre national d’action antimine du Sénégal.

Directeur de cette structure étatique en charge de la coordination des activités du déminage confirme que les localités qui jusqu’ici ont connu ces accidents ne sont pas encore dépolluées bien que figurant dans le registre du CNAMS. Le colonel Barkham Thiam, directeur du CNAMS que nous écoutons.

GMS/cheikh Tidiane Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *