Absence de Makhtar Cissé au Conseil présidentiel – « il était malade et couché et donc autorisé … »

POLITIQUE : L’absence du ministre du Pétrole et des Energies lors du Conseil présidentiel jeudi dernier a fait couler beaucoup d’encre, entretenant davantage les rumeurs de relations de plus en plus difficiles entre le chef d’Etat et son collaborateur, mais qu’en est-il ?

Selon Le Quotidien qui donne l’information dans sa livraison du lundi, Macktar Cissé a raté le conseil pour retard constaté par les gendarmes de la présidence.

« Les informations du journal établissent que le ministre Mouhamadou Makhtar Cissé, en charge du Pétrole et de l’énergie, est arrivé à la porte de la salle après l’arrivée du président de la République Macky Sall, et que les gendarmes de service, ainsi que de coutume, lui ont refusé l’entrée. Pour des raisons qui lui sont propres, il a préféré rebrousser chemin. », écrit le journal.

C’est ainsi que « le Conseil présidentiel convoqué jeudi dernier et qui devait revoir les progrès du Plan d’actions prioritaires (Pap 2019-2023) du Plan Sénégal émergent (Pse) n’a pu se pencher sur la question capitale de l’énergie ».

« Or tout le monde connaît l’importance du secteur énergétique dans ce pays, surtout en ce moment… Si la question n’a pu être évoquée, c’est, a appris Le Quotidien, tout simplement du fait de l’absence du ministre en charge de ce secteur. », précise le journal.

Du côté du ministre, « on préfère garder son énergie pour autre chose », a-t-on dit à Maderpost, soulignant que l’absence était « autorisée ». « Mieux, le ministre a envoyé une contribution écrite du département et naturellement le président de la République a été tenu informé. »

La même source de dire que le ministre « n’a pas mis les pieds à la présidence » pour la « bonne et simple raison que le ministre était malade, couché et donc autorisé à s’absenter ».

« Comment peut-il se faire alors renvoyer par les gendarmes s’il ne s’est pas rendu à la présidence ? » s’est interrogé la source qui soupçonne une « volonté entretenue et affichée » par « forces tapies dans l’ombre et lorgnant sans retenue le fauteuil ministériel et les gros sous du pétrole ».

GMS / Maderpost.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *