LE JOURNAL DU NET

LES TITRES DU JDN DU JEUDI 20 JUILLET 2017

 

1-REFORME DU FOOTBALL AFRICAIN : Vers une CAN a 24 équipes durant l’été

La capitale du Maroc abrite depuis deux jours un symposium pour une révolution du football africain. Cette rencontre, première du genre, jette les bases d’une réflexion sur les innovations à apporter dans l’organisation de la coupe d’Afrique des nations (Can). Augmenter le nombre d’équipes à 24 et déplacer la période de la compétition en été sont entre autres les décisions attendues du comité exécutif de la confédération africaine de football (Caf).

2-VIOLENCE DANS LA CAMPAGNE : Ziguinchor dit non

La montée de la violence dans la campagne électorale préoccupe les populations de la région sud. A Ziguinchor, on s’en désole et invite les leaders politiques à décliner leur projet de société pour mériter la confiance des électeurs plutôt que d’utiliser le langage des armes. Certains citoyens ont choisi GMS pour se faire entendre.

3-LÉGISLATIVES 2017 : 30 mille cartes en souffrance dans la commune de ZIGUINCHOR

A dix jours des élections législatives au Sénégal ils sont nombreux les citoyens sans cartes d’électeur. Si pour d’aucuns, on avance la non disponibilité de la carte, pour au moins 30 mille citoyens de la commune de Ziguinchor, les cartes sont en souffrance aux lieux de distribution. Un tour effectué à l’école Amath Barry confirme ce fait.

4-DRAME DU STADE DEMBA DIOP : ABDOUL MBAYE bannit la violence

Le leader de la coalition Joyyanti s’est prononcé sur le drame du stade Demba Diop qui a fait 8 morts et plusieurs blessés. Selon Abdoul Mbaye, les mesures préventives prises par l’Etat n’ont pas été jusque-là appliquées. Par ailleurs, il invite les supporters à bannir la violence dans les stades. L’ancien premier ministre était en visite de proximité au marché Saint Maure de Ziguinchor.

5-PÊCHE : BISSAU arraisonne des pirogues sénégalaises

Ils quittent leur pays, le Sénégal, pour aller exercer leur métier dans les pays limitrophes. Mais, ces expéditions virent parfois au cauchemar pour les pêcheurs. Cette semaine, sept pirogues ont été arraisonnées par les garde-côtes Bissau-guinéens. Un groupe de pêcheurs Sénégalais a néanmoins réussi à s’échapper à bord de deux pirogues. Dans leur retraite, ils ont pris un de leurs bourreaux comme bouclier. Le garde côte Bissau-guinéen a finalement été libéré au poste frontière de Mpack.

6-L’ACTU INTERNATIONALE

(Voir la vidéo)

GMS

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *