ZIGUINCHOR : 684 ADULTES ENRÔLÉS PAR LE PNEBJA EN 2019 POUR COMBATTRE L’IGNORANCE

Ce 8 septembre est commémoré la journée internationale de l’alphabétisation. Une date choisie par le Sénégal pour lancer sa semaine nationale. À l’académie de Ziguinchor un panel organisé sur le thème « Alphabétisation et enseignement religieux » a permis aux acteurs impliqués de partager les performances du programme national d’Education de base des jeunes et adultes analphabètes déroulé dans la région sud sous l’égide de l’autorité en charge de l’éducation.

Opérateurs en alphabétisation, superviseurs, facilitateurs, apprenants, responsables de Daara tout comme les élus locaux et autres inspecteurs de l’éducation ont choisi ce dimanche 8 septembre pour organiser un panel dans le cadre de la célébration de la journée régionale de l’alphabétisation. Le thème national « Alphabétisation et enseignement religieux » introduit par l’inspecteur de l’éducation à la retraite El Hadji Amadou Fall, a suscité beaucoup d’intérêt car ayant permis aux participants de prendre conscience de l’importance de l’Alphabétisation et des langues nationales pour le progrès, l’ouverture, la cohésion sociale mais aussi pour l’autonomisation.

Le fait que les deux principales révélées que sont le Christianisme et l’Islam nous soient parvenues à travers des langues d’autrui le français et l’arabe, expliquerait en partie l’ignorance par bons nombres de fidèles des principes et recommandations divines. D’où la nécessité de recourir à nos langues pour mieux renforcer la foi. L’occasion est aussi saisie par le bras technique de l’IA, le responsable régional de l’Alphabétisation El Hadji Daouda Dramé pour partager avec les acteurs locaux les résultats livrés par une évaluation interne de la mise en œuvre du PNEBJA dans l’académie de Ziguinchor. Ce programme a –t-il précisé a concerné 23 classes dont 20 traditionnelles et 3 spécifiques réparties dans sept communes de la région. Son fonctionnement pour 2019 a permis d’enrôler six cents- quatre -vingt-quatre  (684) apprenants dont six cents soixante-huit femmes pendant 9 mois pour un coût global de vingt-trois millions cinq cent soixante-trois mille quatre cent quarante-sept francs CFA (23.563.447 FCA).

« Grâce aux efforts déployés à tous les niveaux de responsabilité, tous ces apprenants  sont capables maintenant de lire, écrire, calculer » a confié Daouda Dramé qui évalue le taux de réussite de la mise en œuvre du PNEBJA à Ziguinchor,  à un taux de quatre – vingt quinze pour cent (95%). L’intervention des participants et autres responsables de collectivités territoriales a abouti aux recommandations suivantes : la mise en place d’un forum élargi, de réflexion autour des élus, auditeurs, partenaires de l’alphabétisation afin de visiter les bonnes pratiques, inciter les élus locaux et les institutionnels à porter le plaidoyer des décision de ce forum au niveau des décideurs,  établir une base de données des personnes exclues du système en vue de la mise en place d’un programme régional propre à l’académie de Ziguinchor pour la pérennisation des acquis. Des recommandations que l’inspecteur d’académie Siaka Goudiaby a trouvées pertinentes au point d’engager son institution sans réserve dans ce combat contre l’ignorance avec bien sûr une réelle implication des collectivités territoriales.

GMS/Cheikh Tidiane Cissé

 

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *