Ibrahim Boubacar Keïta et son Premier ministre se rendent à Sangha après le massacre de Dogons

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, et son Premier ministre, Boubou Cissé, doivent se rendre mardi dans le village dogon où 95 personnes ont été tuées dimanche soir.

Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, qui doit rentrer dans la journée de Suisse où il se trouvait pour le sommet de l’Organisation internationale du travail (OIT), a annoncé qu’il se rendrait, mardi 11 juin, à Sangha, dans le village dogon où 95 personnes ont été massacrées dimanche soir. Son Premier ministre, Boubou Cissé, a également annoncé qu’il se rendrait sur place, accompagné des ministres de la Défense et de l’Administration territoriale, selon la Primature.

Les assaillants ont mis le feu au village et abattu tous ceux qui essayaient de sortir des habitations, a précisé le maire de Sangha, joint au téléphone par France 24. « Le village est en grande partie détruit », a-t-il déclaré.Selon le maire de Sangha, 108 personnes sont revenues, sur les 300 habitants environ que compte le village. Elles ont été installées dans une école de Koundou, le village voisin. Beaucoup se cachaient en brousse jusque-là. Par ailleurs, le maire assure avoir prévenu les autorités la veille de l’attaque, qui a eu lieu selon lui de 19h à minuit, mais les forces maliennes, pourtant situées à une vingtaine de kilomètres, ne sont arrivées que le matin. LIRE LA SUITE

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *