ATTENTAT DANS LE METRO DE LONDRES: La police à la recherche d’autres suspects

 

Un homme est en garde à vue à Londres après l’attentat de vendredi 15 septembre à l’heure de pointe dans le métro de la capitale britannique. L’explosion d’un engin artisanal avait fait 30 blessés et l’attaque a été revendiquée par l’organisation Etat islamique. Le Royaume-Uni reste en état d’alerte maximum, au niveau «critique», et l’enquête se poursuit avec une piste principale.

 

Au centre de l’enquête sur l’explosion de vendredi matin dans le métro londonien, il y a cet homme de 18 ans arrêté ce samedi matin au port de Douvres dans la zone d’où les ferries partent notamment vers la France.

Le jeune homme vient de passer sa première nuit en garde à vue.

La police annonce avoir trouvé des objets en fouillant la zone portuaire partiellement évacuée lors de l’arrestation.

Perquisitions

Des perquisitions ont suivi dans une maison de Sunbury-on-Thames, à 25 kilomètres au sud-ouest de Londres. Une habitation au nom d’un couple de retraités, connus pour s’occuper de nombreux enfants comme famille d’accueil. Leur engagement leur a valu d’être décorés par la reine elle-même.

Quel lien entre ce logement et le suspect déjà détenu ? C’est l’une des questions.

L’autre reste posée par les policiers eux-mêmes : y a-t-il eu un ou des complices ? Si oui la police cherche à les identifier, les localiser.

Et en attendant, le Royaume-Uni entame sa deuxième journée en état d’alerte « critique ».

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *