TRUMP PROMET LE FEU A PYONGYANG, la Corée du Nord menace l’île de Guam

La Corée du Nord a averti qu’elle pourrait tirer des missiles près de l’île américaine de Guam, dans le Pacifique, alors que le président américain Donald Trump a promis au régime nord-coréen « le feu et la colère ».

La Corée du Nord a dit mercredi 9 août « examiner soigneusement » un projet de frappe sur le territoire américain de l’île de Guam, dans le Pacifique, quelques heures après les déclarations de Donald Trump promettant « feu » et « colère » à Pyongyang en cas de nouvelle menace.

La Corée du Nord ne fait pas secret de son projet de développer un missile balistique intercontinental (ICBM) à tête nucléaire capable d’atteindre les États-Unis, et ignore les appels de la communauté internationale l’invitant à cesser son programme nucléaire et balistique.

Pyongyang a déclaré qu' »actuellement, elle étudie avec attention le plan opérationnel afin de faire feu sur les zones situées autour de Guam avec une fusée balistique à portée intermédiaire Hwasong-12″, selon l’agence officielle nord-coréenne KCNA. Ce plan sera finalisé et pourrait être mis en œuvre « à tout moment, dès que Kim Jong-un, le commandant suprême de la force nucléaire de la DPRK (Corée du Nord) le décidera », a ajouté l’agence.

(Voir la vidéo)

La Corée du Nord a accusé en outre les États-Unis de préparer une « guerre préventive » et a déclaré que toute mise à exécution de ce plan déclencherait « une guerre totale effaçant tous les fiefs des ennemis, notamment le territoire américain »,
a annoncé un porte-parole de l’Armée populaire de Corée (APC), dans un communiqué.

L’île de Guam abrite une base militaire américaine comptant un escadron de sous-marins, une base aérienne et un groupe de garde-côtes. LIRE LA SUITE

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *