LA 25éme EDITION DU FESTIVAL DE JAZZ SAINT-LOUIS SOUS HAUTE PROTECTION

La 25 e édition du festival de jazz de Saint-Louis (nord du Sénégal) a débuté lundi soir sous haute surveillance de crainte d’attentats djihadistes.

Une cérémonie officielle a marqué lundi à partir de 21 heures (locales et GMT) le début de cette édition, qui va continuer jusqu’au 1er mai, place Faidherbe, dans le centre de Saint-Louis, ville située entre la mer et le fleuve Sénégal.

Des agents de sécurité étaient visibles tout autour du site, où ont convergé pour l’occasion plusieurs centaines de personnes, dans la fraîcheur de la nuit.

« Des centaines de policiers, en uniforme et en civil » ont été déployés pour assurer la sécurité du festival, a affirmé lundi soir à l’AFP le commissaire central de Saint-Louis, Bécaye Diarra.

En outre, « nous avons mis en place un dispositif pour sécuriser les réceptifs hôteliers » de la ville qui accueille de nombreux touristes pour l’occasion, a dit le commissaire Diarra.

Les premières sonorités ont été assurées lundi soir par l’ensemble instrumental des forces armées sénégalaises et le Kumareh Band, un orchestre du joueur de kora gambien Jaliba Kuyateh.

Le festival de jazz « est une vitrine pour la culture », a affirmé à l’AFP Alpha Omar Sow, un enseignant parmi le public.

Ce 24 e festival avait été annulé par les autorités – qui sont ensuite revenues sur leur décision – en reprochant aux organisateurs un manque d’engagement « dans l’effort de sécurité ».

(Voir la vidéo)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *