Covid-19 : « À Bignona, on ne dort pas sur nos lauriers » dixit le Sous-préfet de Tenghori

SOCIÉTÉL’Etat garde une oreille attentive aux préoccupations des femmes, celles de Niamone y compris, c’est la réponse que le Sous-préfet de Tenghori a donné après avoir pris connaissance des doléances émises par les femmes de Niamone à l’occasion de la réception d’un don que ces dernières ont fait au poste de santé de la localité.

Ibrahima Diouf a profité de cette tribune pour inviter les communautés à se mobiliser davantage pour gagner le combat contre le coronavirus.

GMS / Lamine badiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *